L'Orgone: Comment ça fonctionne

Énergie d'orgone

L'orgone est le nom qui fut donné par Wilheim Reich à l'énergie vitale omniprésente de par la création. Dans certaines traditions mystiques, l'orgone est également appelée "Ch'i", "Prana", "Ether", 'Élan vital" ou "cinquième élément ".

Wilhelm Reich fut le premier scientifique sérieux et intègre à se pencher sur l'existence et les propriétés de cette énergie vitale, laissant de côté le mysticisme pour se concentrer sur une approche scientifique à cette idée.

Avant la montée d'une doctrine mécanique il y a quelques centaines d'années (Newton et Cie), toutes les traditions et religions parlaient du concept d'une mer d'énergie à partir de laquelle toutes les formes matérielles se manifestent.

Ce même thème se retrouve dans l'Hindouisme (prana), le Bouddhisme et le Taoïsme (chi, Ki) des traditions de l'Extrême Orient. Mais le concept se retrouve aussi en Occident avec les Grecs (éther).

Ces dernières années, nous voyons non seulement une recrudescence des techniques curatives basées sur l'énergie vitale telles que le reiki, mais également une convergence des résultats de la physique quantique la plus avancée avec cette "vieille vision du monde". Soudainement, il semble que la science moderne pointe vers la même idée ancienne que tout est connecté, qu'une forme d'énergie omni-présente et consciente existe... même si les institutions scientifiques nient toujours catégoriquement l'existence de cette énergie et invalide tout concept d'énergie vitale.

D'après les observations de Reich, l'orgone est présente sous trois différentes variables, soit (selon sa terminologie) POR pour Positive ORgone (orgone positive) Dor pour Deadly ORgone (orgone stagnante, négative ou mortelle) et orgone neutre.

Les endroits où l'ont retrouverait une grande concentration de POR seraient, entre autres, en foret, près d'une chute, après une pluie ou en nature. Les beaux cumulus d'été sont également une manifestation de POR, synonyme de 'beau temps", de même que le mouvement et l'évolution des courants atmosphériques.

Alors le DOR est évidemment tout le contraire: une grande concentration physique de DOR se retrouverait près de toute forme de pollution donc à proximité des centrales nucléaires, des grandes villes, des usines, etc.. Les stagnations atmosphériques comme les fronts nuageux ou le ciel bleu sans nuage qui persistent pendant plusieurs jours sont également des manifestations de DOR.

 

Les fréquences électro-magnétiques sont, pour la plupart, une source majeure de DOR de nos jours, et malheureusement le monde dans lequel nous vivons est saturé de ces fréquences sous le forme de champs électriques, de signaux wifi, d'ondes radios, etc.

Heureusement, plusieurs chercheurs ont su bâtir sur les bases de Wilhelm Reich et ont été des pionniers dans le développement de solutions simples pour transmuter le DOR en POR... ou en de simples termes transformer l'énergie et les ondes négatives en énergie vitale positive.

Les accumulateurs d'orgone de Reich

Wihelm Reich observa que l'orgone était attirée par une combinaison de couches successives de matériau organique et métallique. Ce dernier a fait plusieurs tests avec des boîtes et des entonnoirs qui accumulaient l'orgone à des fins médicales pour guérir des patients du cancer et de plusieurs autres maux.

Il fit plus tard des études sur l'atmosphère et découvrit qu'il pouvait gérer les courants nuageux du ciel avec un appareil qui reprend ce même principe avec des tuyaux servants à projeter l'énergie vitale.

Bien que les résultats que Reich avait obtenu étaient tout à fait remarquables, ses appareils avaient une faille : ils accumulaient tous les types d'énergie (négative ou positive) qui étaient présents dans l'environnement.

Dans un environnement saturé de DOR, les appareils de type Reich peuvent s'avérer extrêmement dangereux et doivent donc tous être manipulés avec attention.

 

 

Générateurs d'orgone modernes (orgonite)

Dans les années 80, un autre chercheur indépendant, Karl Welz, a découvert que de petites particules de métal en suspension dans de la résine durcie surpassaient le principe de couches successives organiques et métalliques de Reich.

Il a appelé la matière composite résultante: ORGONITE. C'était essentiellement l'étape d'Accumulateur d'Orgone à GÉNÉRATEUR d'Orgone.

Don Croft a intuitivement saisi le potentiel de cette innovation et l'a combinée avec sa connaissance des "cloud-buster’ de W. Reich pour créer sa propre version du "cloud-buster" innovateur à base d'orgonite... et plusieurs autres appareils similaires subséquemment. ll fut le premier à observer le processus de transmutation de l'énergie de DOR en POR.

L'addition des cristaux de quartz en tant qu’"amplificateur" permettait de projeter l'énergie dans un rayon beaucoup plus large. L'innovation décisive était que ces nouveaux dispositifs s'activent en présence de puissants champs d’énergie négative, transmutant l'énergie mortelle en énergie positive donnant la vie.

Ces nouveaux appareils avaient l’excitante propriété de tirer avantage de la négativité. L'orgonite étant excitée et donnant un meilleur rendement par la présence de puissant émetteur de DOR comme les tours cellulaires.

Le mouvement des cloud-busters est devenu une communauté animée qui a rapidement grandi en nombre, puisque les effets positifs peuvent être facilement expérimentés .

Tandis que seulement quelques personnes peuvent percevoir les “énergies subtiles”, tout le monde peut voir des régions desséchées connaître une douce augmentation des précipitations et les plantes grandir avec une grande vitalité dans son jardin.

Ce mouvement est basé sur des observations empiriques et des discussions animées entre les membres. Nous n’avons aucune preuve finale que tout ce que nous pensons être vrai est la vérité finale, mais un nombre croissant de gens voit des changements positifs en ce moment.

Principes mécaniques

Devant l'absence de recherche scientifique actuelle entourant le domaine de l'énergie d'orgone et la déni de l'existence de cette énergie par les universitaires modernes, cela pose un grand défi d'expliquer, en l'absence de données scientifiques, le fonctionnement mécanique des générateurs d'orgone et comment ces simples appareils peuvent transmuter l'énergie négatiive en énergie positive.

Au mieux, nous ne pouvons trouver que des preuves empiriques, des rapports d'utilisateurs, des anecdotes et des théories. 

Le principe mécanique du fonctionnement des générateurs d'orgone a été le sujet de longues discussions sur plusieurs forums internet au fil des années. Il n'y a pas de consensus. Nous adhérons présentement à cette théorie:

Reich explique que le métal attire et repousse l'énergie d'orgone négative, DOR. Tandis que les générateurs d'orgone contiennent des particules de métal de forme et de taille variée, cette énergie traverse alors des couches successives de métal et de longues chaines moléculaires de polymères à base de carbone (la résine). Ce faisant, l'énergie est excitée et son taux vibratoire augmente, la "purifiant" ainsi en quelque sorte.

Les cristaux servent à diriger l'énergie purifiée et obtenir un effet de filtration optimale, tandis que les pierres servent à "colorer" l'énergie (lui donner un taux vibratoire particulier ou "résonance"). Nous croyons qu'il sera éventuellement possible d'expliquer la théorie derrière le fonctionnement des générateurs d'orgone sans violer les lois de la thermo-dynamique.

Encore une fois, sans une façon de mesurer et quantifier l'énergie d'orgone et devant le déni de son existence par la science, il est difficile d'arriver à une explication détaillée basées sur des faits.

Heureusement, nous et plusieurs autres chercheurs indépendants avont développés au fil des années différents protocoles afin d'observer des effets concrets bien visibes des générateurs d'orgone.

Cliquez ici afin de voir les effets visibles des générateurs d'orgone